Apichatpong Weerasethakul

 

Apichatpong Weerasethakul

Apichatpong Weerasethakul est né à Bangkok en 1970 et a grandi à Khon Kaen, dans le nord-est  de la Thaïlande.
Il a commencé  à réaliser des courts-métrages en 1994 et a finalisé son premier long-métrage en 2010. Il est aujourd’hui  considéré comme  l’une des voix les plus originales  du  cinéma  contemporain. Ses  six précédents longs-métrages et ses courts-métrages lui ont valu une reconnaissance internationale  et de nombreux prix, dont au festival de Cannes la Palme d’Or en 2010 pour Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures, le prix du jury en 2004 pour Tropical Malady et le prix Un Certain Regard en 2002 pour Blissfully yours. Syndromes and a century fut en 2006 le premier film thaïlandais à être sélectionné en compétition à la Mostra de Venise, et a été reconnu par de nombreux classements internationaux comme un des meilleurs films de la décennie. Son premier film, Mysterious object at noon, vient d’être restauré par la fondation Martin Scorsese pour le cinéma mondial. Apichatpong Weerasethakul crée aussi des installations artistiques qui ont participé à de nombreuses expositions à travers le monde depuis 1998, et est également considéré comme  un artiste visuel majeur. A ce titre, il a remporté  le prix de la biennale de Sharjah en 2013 et le prestigieux prix Yanghyun en Corée du Sud en 2014. Lyriques et souvent mystérieusement fascinantes, rarement linéaires, ses œuvres entretiennent un rapport avec la mémoire et évoquent de façon subtile et personnelle des questions sociales et politiques. Ses créations incluent le projet multimédia  PRIMITIVE (2009), acquis par des collections majeures (dont la Tate Modern à Londres et la fondation Louis  Vuitton  à Paris),  une  œuvre  pour  la Documenta  de Kassel  (2012), et les installations vidéo DILBAR (2013) et FIREWORKS (ARCHIVE) (2014), présentées dans des galeries importantes à Oslo, Londres, Mexico et Kyoto.
Travaillant  à  l’écart  de  l’industrie  cinématographique   thaïlandaise,  il  s’implique dans la promotion d’un cinéma indépendant et expérimental via sa société Kick The Machine Films, fondée en 1999 (qui a aussi participé à la production de tous ses longs-métrages).

Filmographie

2015 : Cemetery of Splendour
2012 : Mekong Hotel (moyen métrage)
2010 : Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures
2006 : Syndromes and a Century
2004 : Tropical Malady
2003 : The Adventure of Iron Pussy
2002 : Blissfully Yours
2000 : Mysterious Object at Noon

Installations artistiques
Dilbar, 2013
The Importance of Telepathy, 2012
The Primitive Project, 2009
Unknown Forces, 2007
Emerald / Morakot, 2007
FAITH, 2006

 

Films du même auteur valorisés par le Gncr: