El Perro Negro

Text Resize

-A +A
 

Péter Forgacs

 «  Je suis un archéologue de la mémoire et non un documentariste » 
Peter FORGACS (né en 1950 à Budapest / Hongrie ) assemble depuis la fin des années 80 des films amateurs qui dressent un portrait intrigant de l’histoire  vue « d’un autre angle ». Parmi ses réalisations, les films primés 'THE BARTOS FAMILY' (1988) Grand Prix, World Wide Video Festival 1990, Hollande, 'DUSI AND JENÖ' (1989) Grand Prix, International Documentary Film Festival ‘Vue sur le doc’ 1991, Marseilles, France 'MARAÏ HERBAL' (1991) Grand Prix, Festival of Strasbourg 1992, France, 'FREE FALL' (1996). Grand Prix, International Documentary Film Festival ‘Vue sur le doc” 1997, Marseilles. Fipresci prize, International Documentary Film Festival 1997, Leipzig, Germany. Prix Europe 1997, Berlin. 'THE MAELSTROM' (1997)  Meilleur documentaire Jewish experience -Jerusalem International Film Festival 1999, Meilleur documentaire, Palermo International Film Festival 2000, Italie 'THE DANUBE EXODUS' (1998) Meilleur documentaire hongrois 1998, Meilleur documentaire + Fipresci Prize, Krakow International Film Festival 1999, Polande. 'ANGELOS’ FILM' (1999) Meilleurs Musique et son, One World Human Rights Film Festival 2001, Prague. Grand Prix, International Documentary Film Festival 2000. 'A BIBO READER' (2002) Meilleur réalisateur film court & experimental, Hungarian Film Festival 2002. "EL PERRO NEGRO' 2005

Réalisateur

Biographie ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse rhoncus, velit quis pellentesque vulputate, odio eros elementum felis, sed rhoncus leo felis non lacus. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Curabitur feugiat adipiscing ante, commodo venenatis lorem lacinia ac. Donec nec dignissim mauris. Morbi ac dui dapibus diam vehicula ornare. Nullam at nisi augue, et laoreet lorem. Suspendisse velit nisi, porta eget rhoncus accumsan, auctor id augue. Aliquam non lectus velit, vel lobortis nisl. Mauris fringilla felis in urna blandit eleifend.
 
2011 FILM
2010 FILM
2009 FILM
2008 FILM
2007 FILM
2002 FILM
2000 FILM
1998 FILM
1996 FILM
Informations complémentaires: 

El Perro Negro

Péter Forgacs
Distribution :: 
Date de sortie :: 
15/11/2006
France / 2005 / 1h24 / couleur- noir et blanc / video – VOSTF
A partir d’archives privées, Peter Forgacs part sur les traces de deux contemporains de la guerre d’Espagne : un étudiant madrilène ayant survécu au conflit et un industriel catalan abattu après quelques jours de combat. S’ils ont connu des trajectoires opposées, leurs images personnelles s’associent pour ressusciter l’atmosphère de l’Espagne des années 30-40. Assemblage poétique de films amateurs et de citations d’hommes et de femmes qui ont participé à la guerre civile, ce documentaire très personnel cherche à retranscrire le contexte dans lequel cette guerre prit place.. Un film où l’intime rejoint la grande Histoire. « Durant des décennies, la représentation de la guerre d’Espagne s’est résumée aux clichés noirs et blancs de Robert Capa. C’était toujours (…) la vision simplifiée d’une lutte entre le bien et le mal – très éloignée pour moi de l’Espagne réelle. » (Péter Forgács)
Dans le ventre des Espagnols
Beau voyage dans le temps que celui auquel convie El Perro Negro, Histoires de la guerre civile d’Espagne. Le film, résultat d’un montage de vidéos amateurs, relate l’histoire des grands bouleversements espagnols des années 1930, tels que vécus par deux personnages aux parcours singuliers.
Joan Salvan est un riche industriel catalan, issu d’une famille qui a fait fortune dans le textile et les finances. Joan Ernesto Noriega est un étudiant barcelonais. Tous deux sont cinéastes amateurs, leurs œuvres serviront de matériel principal au réalisateur Peter Forgas pour cette fresque espagnole qui s’étendra sur dix ans. Les différentes narrations sont des deux protagonistes, mais aussi du poète Garcia Lorca, du romancier Georges Orwell et de volontaires des Brigades Internationales entre autres.

Les grands événements se mêlent à la petite histoire tout du long d’El Perro Negro. Les images de paysans faméliques s’entremêlant à celles de la montée en puissance du général Franco. Les vacances de la famille Salvan occupent autant de place que la description du Barcelone autogéré par les comités ouvriers. C’est un cours d’histoire doublé d’une intrigue dramatique fort réussie. Péter Forgàcs laisse filtrer ses éditoriaux d’une drôle de façon, en entremêlant des images de la phalange franquiste avec des scènes de porcherie. Le récit de Noriega, alors qu’il passe des milices républicaines aux troupes phalangistes, est captivant et révélateur de la profonde scission qui s’est opérée en Espagne au cours des années 1930. Le pays a été divisé jusque dans ses familles entre la droite et la gauche. Les interventions des régimes fascistes italo-allemands et des soviétiques dans le conflit ont laissé un présage du caractère universel de la guerre civile espagnole. Elle était un microcosme de ce qui allait ravager le monde dans les années qui suivirent. Ironiquement, la victoire de Franco sur les républicains a permis à l’Espagne d’éviter les affres de la Deuxième guerre mondiale. Elle avait déjà payé sa part.

Par François Richard pour le Festival du Nouveau Cinéma, le 29/10/05

*****************