Temporada de patos

Text Resize

-A +A
Scénariste : F. Eimbcke, Paula Marcovich
Production : Cinepantera, Lulu
Compositeur : Alejandro Rosso
Photographie : Alexis Zabe
Chef décoratrice : Diana Quiroz
Chef monteur : Mariana Rodriguez
 

Fernando Eimbecke

Fernando Eimbcke (1970) a étudié au Centre Universitaire d'Études Cinématographique de Mexico. Pendant ses études, il écrit et réalise plusieurs court-métrages : No Todo Es Permanente, nominé comme meilleur documentaire en 1996 par l'Académie Mexicaine. Après son diplôme, Eimbcke réalisa plusieurs clips vidéo musicaux avant de créer un atelier d'écriture. En 2001 il gagne une compétition pour produire un court-métrage, La Suerte de la Fea. A la Bonita no le Importa. Temporada de Patos est son premier long-métrage.

Réalisateur

Biographie ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse rhoncus, velit quis pellentesque vulputate, odio eros elementum felis, sed rhoncus leo felis non lacus. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Curabitur feugiat adipiscing ante, commodo venenatis lorem lacinia ac. Donec nec dignissim mauris. Morbi ac dui dapibus diam vehicula ornare. Nullam at nisi augue, et laoreet lorem. Suspendisse velit nisi, porta eget rhoncus accumsan, auctor id augue. Aliquam non lectus velit, vel lobortis nisl. Mauris fringilla felis in urna blandit eleifend.
 
2011 FILM
2010 FILM
2009 FILM
2008 FILM
2007 FILM
2002 FILM
2000 FILM
1998 FILM
1996 FILM
Informations complémentaires: 

Temporada de patos

Fernando Eimbecke
Distribution :: 
Date de sortie :: 
20/04/2005
Mexique. 2003. 1h25. noir&blanc. 35mm. 1,85. Doby SR
Tlatelolco, Mexico D.F.
Dimanche 11 heures du matin
Flama et Moko ont quatorze ans ; ils sont amis depuis toujours. Ils ont tout pour survivre à l’ennui d’un dimanche de plus: un appartement sans les parents, des jeux vidéo, des magazines porno, du coca cola et la livraison de pizzas à domicile. La compagnie d’électricité, Rita la voisine, Ulises le livreur de pizzas, onze secondes, le match Real Madrid-Manchester, un gâteau au chocolat et un horrible tableau de canards, viendront perturber cette douce harmonie du dimanche pour révéler les cicatrices d’un divorce, la solitude, la confusion entre amitié et amour et la frustration de l’âge adulte.