La cage

Text Resize

-A +A
 

Alain Raoust

Né à Nice, en 1966, il grandit dans les Alpes-de-Haute-Provence. Après des études de cinéma à l’Université Paris 8, il devient assistant réalisateur.
Parallèlement, il se consacre au cinéma expérimental avec des films distribués par Paris-Film Coop et Light Cone. De cette expérience - et de l’influence de Philippe Garrel - résulteront notamment deux courts-métrages, "L'hiver encore" (1989), "La Fosse commune" (1990), et un premier long métrage intitulé "Attendre le navire" avec Pierre Clémenti, Benoît Régent et Pascal Greggory (1992), et qui reste à ce jour inédit. A partir de 1995, il renoue avec une narration plus traditionnelle, en réalisant  "Muette est la girouette" - Lettre ouverte à Florence Rey - puis "La Vie sauve" (1997 - Grand Prix du Festival Côté Court de Pantin) moyen métrage qui sort en salle. Suivront deux longs métrages : La Cage avec Caroline Ducey (2002 • Prix de la Critique internationale au Festival de Locarno) et L’été indien.
Films du même auteur valorisés par le Gncr: 

La cage

Alain Raoust
Distribution :: 
Date de sortie :: 
04/09/2002
France – 2001 – 1h41 – couleur – 35 mm – 1.85 – Dolby SR

Anne a 25 ans. Elle a purgé une peine de sept ans de prison pour homicide volontaire. C'est une jeune femme au tempérament décidé, au caractère endurant, à l'allure plutôt garçonne.
Depuis un an, elle est en libération conditionnelle et s'est socialement intégrée. Elle a un travail, un logement, se rend périodiquement à son contrôle judiciaire.
Elle retrouve bientôt pleinement sa liberté " au vu et preuve de sa bonne conduite et de son intégration ". Dégagée de toutes contraintes judiciaires, elle pourrait mener une existence normale. Mais son intégration et sa nouvelle liberté ne résonnent pas en elle comme un nouveau départ.
Un besoin intime habite Anne : nouer le dialogue avec le père de la personne qu'elle a tuée. Une dernière épreuve qu'elle juge nécessaire pour couper les ponts avec son passé et commencer une nouvelle vie.