Kôji Fukada

 

Kôji Fukada

Kôji Fukada est né en 1 980. Il étudie le cinéma à la Film School of Tokyo où enseignent notamment Shinji Aoyama et Kiyoshi Kurosawa. Il réalise en 2002 un film auto-produit pour 2000 euros, La Chaise pour être ensuite embauché par la prestigieuse Toei pour réaliser un film d’animation, La Grenadière, adaptation d’une nouvelle de Balzac et récompensé au festival Kinotayo à Paris. Après Human Comedy in Tokyo (2008), il réalise Hospitalité primé au Festival International du Film de Tokyo et qui le fait connaître internationalement.
En 201 3, Au revoir l’été son nouveau film est sélectionné dans de nombreux festival de Tokyo à Rotterdam. Il est récompensé en 201 3 par la Montgolfière d’Or au festival des 3 Continents à Nantes. Kôji Fukada a par ailleurs fait partie de la célèbre Seinendan Theater Company, troupe théâtrale d’Oriza Hirata, auteur de Tokyo Notes et de Gens de Séoul et dont les pièces sont souvent
montrées en France. Kôji Fukada continue de collaborer avec la troupe pour ses films et adapte au cinéma, Sayonara la pièce de science-fiction d’Oriza Hirata qui fait jouer un véritable androïde sur scène. En 2016, son film Harmonium est sélectionné à Cannes et remporte le prix du jury de la section Un certain regard. Kôji Fukada, proche de jeunes cinéastes tels que Katsuya Tomita (Saudade, Bangkok Nites) ou de Kazuhiro Soda (Campaign) a initié une large réflexion sur le financement du jeune cinéma indépendant japonais qui travaille actuellement dans une indigence rare pour un pays industrialisé. Son site eiganabe.net fédère des jeunes réalisateurs japonais tels que Katsuya Tomita, Nami Iguchi et Tetsuya Mariko.

Films du même auteur valorisés par le Gncr: